Pourquoi des ateliers de parents ?

 

 

Pourquoi participer à un groupe de soutien à la parentalité ?

 

Participer à un groupe de soutien de parents est une belle occasion de trouver de l’inspiration et des encouragements dans les difficultés et les questionnements que l’on peut avoir dans notre quotidien de parent. On y prend du recul et on s’interroge …Qu’est ce qui se joue dans la relation avec mon enfant ? Quelle qualité de lien je veux créer avec mon enfant? Qu’est-ce que l’autorité pour moi ? Quels sont les valeurs que je veux transmettre à mon enfant? Quel sont mes difficultés ?  Comment je peux poser une limite tout en respectant mon besoin et celui de mon enfant ? Comment faire pour que mon enfant coopère ?

Le groupe c’est surtout l’occasion d’explorer vos habilités parentales. La boucle …. Je fais à la maison =>je prends du recul en parlant en groupe => je retourne à la maison et je ressaye autrement… est un cycle très intéressant et permet très rapidement de « travailler » ou plutôt d’améliorer la relation à nos enfants. Dans un groupe de soutien, chaque parent se nourrit de l’expérience et des astuces des autres participants. Etre en relation avec des enfants et répondre à leurs besoins ça demande une certaine dose de créativité et ce partage d’expérience nourrit la créativité propre de chacun.

Ce que j’aime beaucoup, c’est la dynamique et l’énergie du groupe… on apprend à s’écouter, on se soutient. L’animation que je propose est tourné vers la bienveillance et le ludique afin de proposer des ateliers conviviaux.

De ma propre expérience, je peux dire que le fait d’avoir participé à des groupes de parents a été un cadeau inestimable que je me suis offerte. Cela a nourrit profondément ma relation avec mes enfants. J’ai l’impression que je donne davantage la priorité à l’amour que j’ai pour eux. Je m’affirme davantage auprès d’eux, auprès de mon conjoint et de mon entourage… J’ai pu clarifier ce qui était important pour moi. Je trouve aussi que mes enfants  coopèrent plus facilement … cela m’a permis de sortir du cercle …. je dis oui (mais au fond de moi c’est plutôt non) => ça ne se passe pas bien du tout, la situation m’échappe =>j’ai une grosse crise d’autorité aigue =>je culpabilise =>je dis oui (mais au fond de moi c’est plutôt non)…

Lorsqu’on veut mettre en pratique la communication bienveillante, il est plus simple de se faire accompagner. Il y a différents livres qui m’ont aidé mais rien n’a été plus aidant que les différents stages que j’ai suivis.